5 conseils pour rédiger un CV DevOps

Comment rédiger un curriculum vitae DevOps percutant !

Par Clémence Gaisnon, responsable recrutement et gestion de talents @gologic

Vous possédez plusieurs expériences dans un rôle DevOps ou vous souhaitez faire une transition vers le métier d’ingénieur DevOps ? 

Voici quelques suggestions pour la rédaction de votre CV.

1er conseil : Utilisez la méthode « storytelling » dans

votre phrase d’accroche ou présentation de votre profil

Qu’est-ce que le « storytelling » ? En français, nous pouvons le traduire par « mise en récit » ou « accroche narrative ». C’est l’art de raconter une histoire afin de faire passer un message. 

À la place d’énoncer des arguments de manière classique, vous allez chercher à convaincre votre interlocuteur de manière différente, en faisant appel à ses émotions. Vous pouvez utiliser vos anecdotes et vos expériences réelles. L’idée est de capter son attention, et d’utiliser une image qui va marquer sa mémoire, de façon à ce qu’il ne puisse pas oublier votre candidature.

Quand nous parlons du DevOps, le rôle est large. Je vous invite à mettre en avant ce que vous aimez faire (automatisation, conteneurisation, amélioration du processus CI/CD, etc.).

Vous pouvez également raconter ce que vous appréciez dans la culture DevOps et vos croyances dans le domaine du TI.

Votre histoire peut aussi raconter une ou plusieurs expériences vécues avec la résolution du problème. Pensez à décrire un problème que vous supposez être fréquent dans l’entreprise pour laquelle vous postulez.

Une autre option est de construire l’ensemble de son parcours professionnel comme une « success story ». 

Voici un exemple pour décrire le parcours de Albert Einstein : 

«  Albert Einstein est un scientifique bien connu et une personnalité de génie extraordinaire connue de presque tous dans le monde entier en raison de ses grandes inventions et contributions à la science. Il a cité que le succès est un échec en cours et que quelqu’un qui n’a jamais échoué ne peut pas vraiment être une personne qui réussit. Pendant son enfance, il a souffert d’échecs continus. Il n’était même pas capable de parler couramment jusqu’à l’âge de neuf ans après quoi, il a été expulsé de l’école. De plus, son admission à l’école polytechnique de Zurich n’a pas non plus été prise en compte. Mais, menant constamment aux voies du succès, il s’est révélé être un joyau renommé dans l’océan de la science et de la technologie et a finalement remporté le prix Nobel de physique en 1921 ».

2e conseil : Mettez en valeur vos réalisations

avec les résultats

Quand vous expliquez votre projet et les tâches réalisées, je vous invite à inscrire les résultats obtenus. Ceux-ci peuvent être individuels ou collectifs du moment qu’ils sont quantifiables et qualifiables.

L’objectif est de montrer l’impact de votre travail.

Par exemple : le processus de livraison est 10 % plus rapide depuis l’ajout de x outils. 

Attention aux données confidentielles.

3e conseil : Indiquez les langages de

programmation dans votre CV

Que vous soyez plus Ops que Dev, il est important de mettre en avant les langages de programmation que vous connaissez. Vous pouvez les indiquer avec une barre de progression pour montrer votre niveau. 

À noter qu’en DevOps, il n’y a pas de langage en particulier. Vous devez en connaître plusieurs, mais il n’est pas nécessaire de tous les maîtriser. Le plus important est de comprendre comment les langages de programmation interagissent entre eux pour éviter les éventuels problèmes de développement. 

4e conseil : Mettre en avant la gestion de la

sécurité

La sécurité informatique n’a jamais été aussi cruciale dans la pérennité des organisations et devient un problème majeur dans le monde numérique d’aujourd’hui. Les cyberattaques et les fraudes sont en augmentation et c’est une réalité quotidienne face à laquelle il est inconcevable qu’une organisation puisse négliger l’aspect sécurité.

Si vous avez de l’intérêt pour la sécurité, je vous invite à le mettre en avant dans votre CV. 

Vous pouvez également parler de DevSecOps qui met davantage l’accent sur l’importance de la sécurité des applications.

5e conseil : Pensez à indiquer vos formations

et certifications DevOps

Que vous soyez pour ou contre les certifications, elles restent bien vues lors d’un processus de recrutement. 

Plusieurs certifications existent en DevOps, en voici quelques-unes : 

  • CKA — Kubernetes Administrator
  • AWS Certified DevOps Engineer
  • DevOps Foundation®

Chez Gologic, nous donnons la certification DevOps Foundation® du DevOps Institute. Pour en savoir plus, je vous invite à consulter notre page sur cette formation.

Bien que les compétences techniques soient essentielles, l’ingénieur DevOps doit, entre autres, montrer sa capacité de collaboration, de communication, d’empathie et d’adaptation au changement. Les « soft skills » pourront être mises de l’avant durant l’entrevue.

Bonne rédaction !

Par Clémence Gaisnon, responsable recrutement et gestion de talents @gologic

Suivez-nous et partagez

Laisser un commentaire