Atelier Infrastructure as code

L’infrastructure as code : une étape de plus pour unir les Dev et les Ops !

La culture DevOps vise entre autres à éliminer les processus manuels et les tâches répétitives. Lorsqu’une telle initiative est mise en place, le volet de l’infrastructure n’y échappe pas. Il est alors question d’infrastructure as code, une pratique essentielle qui met à disposition des équipes une plateforme automatisée en libre-service, sécuritaire et conforme. 

Afin d’aider les entreprises d’ici, Gologic anime la formation Infrastructure as code. Cet atelier incite les participants à plonger dans l’écosystème de l’infrastructure as a service et de mieux comprendre ses rouages.

Une formule unique qui conjugue laboratoires et exercices pratiques pour tester et valider les notions exposées.

Qu’est-ce que la formation Infrastructure as code ?

Cette formation entraîne les participants à concevoir une infrastructure dynamique répondant aux besoins des clients, d’implémenter une stratégie de surveillance et d’apporter des modifications selon le principe du libre-service. 

S’échelonnant sur deux jours consécutifs, les participants ont 16 heures d’apprentissages théoriques et de laboratoires techniques pour acquérir tous les principes fondamentaux nécessaires. 

L’atelier Infrastructure as code s’adresse à un large auditoire, composé de développeurs, de testeurs, d’administrateurs de systèmes et de spécialistes en sécurité. 

Déroulement de la formation Infrastructure as code

Pour partir du bon pied, les formateurs aident les participants à bien comprendre l’écosystème de l’infrastructure as a service, du design à la réalisation. Pour ce faire, ils explorent les divers éléments qui le composent :

  • Les principes directeurs et la nomenclature
  • La structure de facturation
  • La sécurité et la conformité
  • Les outils et processus de l’industrie infonuagique (publics, privés ou hybrides)
  • Les diagrammes as code simplifiés

Un premier laboratoire est ensuite exécuté sur le très populaire nuage AWS !

L’infrastructure au service des environnements 

Pour continuer, les participants se penchent sur l’implémentation de la logique de provisionnement de l’infrastructure. Les formateurs présentent la gestion de l’état des environnements infonuagiques privés, publics ou hybrides. À l’aide d’un laboratoire, ils doivent ensuite coder les appels aux API des fournisseurs IAAS avec Terraform sur AWS.

Une plateforme en libre-service

Qui fait référence au DevOps, fait également référence à l’autonomie que doivent acquérir les équipes pour accélérer les livraisons. 

Dans cette optique, les formateurs expliquent comment permettre aux clients de développer, d’exécuter et de gérer des applications sans la complexité de la construction et de la maintenance de l’infrastructure, grâce entre autres aux conteneurs et aux microservices. 

Les participants réalisent deux laboratoires pour configurer les fondations de la plateforme et exposer des services par l’entremise de cette dernière en y incluant l’observabilité. 

La source de vérité unique

Au cœur de l’atelier, les formateurs abordent un sujet de taille, l’opérationnalisation de la livraison continue avec GitOps. Elle permet d’effectuer des modifications au moyen de processus en libre-service.

Cette stratégie est présentée comme la source de vérité unique assurant le contrôle et la traçabilité des opérations sur les configurations des environnements de façon à supporter leur immutabilité et leur réplication sur demande. 

Les formateurs démontrent également les avantages et les bénéfices d’intégrer cette bonne pratique de gestion.

À cela s’ajoute la distribution des secrets, un aspect important à bien planifier au risque de limiter la capacité à gagner en vélocité. 

Surveiller pour s’améliorer

Le dernier volet de l’atelier a comme thème l’observabilité. Les formateurs soulignent l’importance de définir une stratégie de surveillance et de fiabilité des sites. À travers deux laboratoires, les participants surveillent AWS avec Cloudwatch et créer leur première alerte. Ils utilisent également Metricbeat pour concevoir un élément de surveillance à l’aide de la suite ELK. 

En conclusion 

Les formateurs en profitent pour répondre aux questions des participants en lien avec leurs défis technologiques. 

En plus de nos ateliers DevOps, nous proposons deux autres volets à notre offre de services : des bilans de santé pour évaluer les capacités de livraison d’un produit et de l’infrastructure ainsi que du DevOps à la demande : CI/CD, pipeline as code, architecture de microservices, infrastructure as code.

Passez du mode silo au mode collaboratif !

Découvrez la stack technologique de l'atelier Infrastructure as code

L'atelier Infrastructure as code en résumé

Cet atelier pratique amène les participants à comprendre et intégrer les changements d’infrastructure à travers un processus de livraison piloté ou automatisé. Ils développent leurs compétences en infrastructure as code de façon à obtenir un système d’automatisation.

Type d'atelier

Atelier pratique

Participants

6 à 8 participants

Durée

2 jours

Prérequis

Expérience en développement ou infrastructure

Emplacement

En entreprise ou à distance